François en vélo

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jean-Guy Marceau

François vient tout juste de déménager dans le Grand Sud-Ouest. Un rêve qu’il caresse depuis des années. Le moment est venu, comme les fraises en juin, tout simplement. Par un splendide week-end d’été, l’idée lui vient de sortir de son duplex, et d’oublier, pour deux instants, les boîtes, la peinture off-white et le gars du câble qui sent la sardine. Il en profite pour inviter sa copine Isabelle à une randonnée sur la piste cyclable. Isa, c’est un peu la femme de sa vie, mais elle ne le sait pas. Une longue histoire d’amour inavoué…

Il retrouve son vélo italien dans le garage pêle-mêle, son petit suit en lycra orange et noir, et son casque Louis Garneau. François est très branché. Il vient de quitter le «plateau», ses restos à la mode, ses petits bistros à la «m’as-tu vu», ses boutiques exotiques et ses petits jardins secrets (pas si secrets finalement) pour Lachine.

Isa arrive à l’heure, elle qui est toujours en retard. Bon signe. Elle a préparé le lunch. Elle est magnifique dans son short blanc qui contraste avec la peau brune de ses jambes de ballerine. Elle porte un t-shirt rose, comme ses lèvres… François est encore une fois chaviré, mais rien n’y paraît.

Avec un soleil déjà chaud et sous un ciel bleu azur, ils quittent le 1039, comme des voleurs, en laissant derrière eux l’odeur de décapant à peinture, la cuisine qui a l’air d’un champ de bataille, Pistache le chat qui a peur du changement et qui se demande s’il y survivra.

Ils prennent la direction de la piste cyclable. Ils découvrent ensemble la beauté de la marina, près de la 6e Avenue, les petits restos qui bordent le canal…

– «Charmant», lui lance Isa.

– «Tu parles de moi?», dit-il en riant.

La balade se poursuit. Presque pas de monde sur la piste. Ils ne le savent pas, mais c’est un hasard. Ils arrivent à la 32e Avenue, s’arrêtent aux phares… Amusant, on se croirait sur le bord de la mer, pensent-ils.

François découvre une jolie baie qui s’ouvre sur le lac St-Louis… une merveille. Nos amis stoppent leur visite et prennent le temps d’admirer le paysage.

– «C’est génial», soupire Isa.

– «Oui, formidable», lance François, en regardant sa copine, avec ses yeux couleur désir. «Formidable», insiste-t-il.

Elle rougit un peu, elle n’en est que plus belle. Ils partagent une bouteille d’eau, les yeux sur le merveilleux lac qui brille, complice de cette escapade.

Ils enfourchent leurs montures et filent vers Dorval. Tout à l’entrée de la ville de Dorval, une belle surprise, un parc magnifique, un trésor à découvrir: le parc du Millénaire…

Puis soudain, à quelques coups de pédales plus loin….Oups! On a coupé la vitrine. Plus moyen de voir l’eau. Presque plus d’accès, que de grosses résidences cossues qui interdisent le passage, comme de grosses tours grises qui rivalisent en béton, en pavé uni et en garage double ou triple. Déception!

Heureusement qu’ils tombent sur un quartier sympa, à qui on interdit l’accès à l’eau… C’est au parc Pine Beach que nos amis entament leur succulent lunch. Ils parlent de leur belle promenade à vélo… La nappe est mise, un petit vin délicieux, quelques légumes et un dessert surprise… Elle est vraiment spéciale cette Isabelle. Il ne sait pas comment lui révéler ses sentiments… mais le hasard fait bien les choses. La cousine d’Isa vient à passer par là, elle s’arrête et après les présentations d’usage, lance en partant:

– «Ça fait tellement longtemps que tu nous parles de ton beau François… Contente de t’avoir rencontré Don Juan. Salut les amoureux».

Malaise!...

C’est à ce moment délicieux que François ose lui prendre la main. Vive le Sud-Ouest!

Lieux géographiques: Grand Sud-Ouest, Dorval, Parc du Millénaire Parc Pine Beach

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires