O’Mari: Pâtes partout!

Francois Nadeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

«Pourquoi les pâtes? Même si elles proviennent à l’origine d’Italie, je dirais que les pâtes ont une place aussi importante que le pâté chinois dans le patrimoine et l’histoire du Québec. Tout le monde en mange», affirme Daniel St-Pierre, propriétaire de O’Mari, une fabrique de pâtes artisanale située sur le boulevard Monk, dans le quartier Émard.

Il y a deux ans, St-Pierre s’est porté acquéreur d’un petit local qui a servi pendant de longues années à la fabrication et la vente de conserves, dont quelques-unes qu’il a justement gardées pour agrémenter la décoration de sa boutique.

Son but était et est à ce jour toujours aussi simple, soit offrir des pâtes fraîches de qualité, fabriquées de façon totalement artisanale.

«Contrairement à beaucoup de gens, je fabrique mes pâtes au laminoir. Ça leur donne une consistance différente de celles qui sont faites à partir d’une machine à extrusion. Ça fait des pâtes d’une très grande qualité», explique celui qui est diplômé de l’institut d’hôtellerie en gestion de services alimentaires et cuisine professionnelle, et qui compte plusieurs années d’expérience dans le milieu de la restauration comme chef ainsi que gestionnaire.

Preuve à l’appui, il compte parmi ses clients, des noms réputés du monde de la restauration à Montréal, dont le groupe Europea et le chef Jérôme Ferrer. Faisant presque ce que l’on pourrait appeler des pâtes «sur mesure», il collabore étroitement avec chacun de ses clients afin de leur offrir un produit rencontrant leurs attentes et leurs spécifications.

Il faut dire que la variété dans l’offre des différents produits, pâtes et autres, ne manque pas. Les pâtes longues, notamment les spaghettis, fettucines et linguines, qui, selon Daniel St-Pierre, constituent le «fer de lance» de O’Mari, sont déclinées en différentes sortes: nature, aux épinards et aux tomates séchées. De leur côté, les raviolis sont aux antipodes de ce que les habitués du Chef Boyardee peuvent se faire comme idée de ce type de pâtes.

«J’ai essayé de créer des raviolis qui étaient la bouchée parfaite. J’en prépare aux champignons sauvages, au saumon fumé, au feta, aux olives noires», dit-il, tout en s’interrompant quelques secondes pour saluer en Italien une cliente fidèle entrant dans la boutique. «Je suis également en train de préparer tout spécialement pour l’automne et l’Halloween des raviolis à la citrouille. J’ai également élaboré un cannelloni qui va directement sur le barbecue et qui surprend beaucoup de clients.»

Daniel prépare également son propre confit de canard ainsi que ses fondues parmesanes maison, dont une au fromage bleu Saint-Benoît et au parmesan.

«Ils l’essaient, le réussissent et reviennent», dit-il en riant.

O’Mari offre également une sélection d’une quinzaine de sauces, dont des spécialités maison comme la sauce crème aux champignons sauvages, tomates séchées, parmesan et vin blanc, ainsi qu’une pancetta sautée aux oignons caramélisés et au vinaigre balsamique.

Daniel prépare également son propre confit de canard ainsi que ses fondues parmesanes maison, dont une au fromage bleu Saint-Benoît et au parmesan.

On retrouve aussi en vente dans la boutique du boulevard Monk une pléiade d’autres produits alimentaires ainsi que différents ustensiles et instruments de cuisine.

Le boulevard Monk : sur la voie du changement

Bien qu'O’Mari jouisse d’une clientèle fidèle, Daniel St-Pierre croit que rien n’est toutefois gagné et beaucoup de travail reste à faire pour développer le boulevard Monk pour qu'il puisse atteindre son plein potentiel.

Toutefois, même si le changement s’opère graduellement, cette artère du Sud-Ouest commence petit à petit à se transformer avec l’arrivée de nouveaux bistros et restaurants. «Bien des gens débarquent du Plateau pour venir vivre ici, entre autres parce que le coût de la vie est beaucoup moins cher et qu’il y a beaucoup de stationnements disponibles, explique-t-il. On voit qu’il y a du potentiel, de nouveaux endroits intéressants.»

«Il faut être patient et laisser le temps à la population locale de découvrir ces nouveaux endroits et les adopter», conclut-il.

O'Mari, fabrique artisanale de pâtes alimentaires, 6584, boulevard Monk; 514 768-2613.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires