Lewis Furey de retour (enfin!) à son piano sur scène

Robert Leduc
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il sera au Centre culturel Henri-Lemieux, le 26 octobre prochain

Lewis Furey sera au Centre Henri-Lemieux, le vendredi 26 octobre ctobre

Lorsqu'on l'a contacté, chez lui, pour réaliser une entrevue, Lewis Furey venait tout juste de quitter son piano... Il en avait oublié notre rendez-vous! C'est tout dire...

«Quand je compose, je ne vois pas le temps passer», a dit le polyvalent et talentueux artiste pour excuser son retard. On ne peut que lui pardonner! Et c'est justement sur son travail de composition qu'on a commencé à converser, en prévision de son passage au Théâtre du Grand Sault du Centre culturel Henri-Lemieux, le vendredi 26 octobre prochain.

«Je retrouve un grand plaisir à remonter sur scène, après plus de 18 années consacrées à la mise en scène, au cinéma et aux musique de films, confie Lewis Furey. Je suis d'autant plus heureux que j'y joue avec mon fils Tomas, - que je redécouvre à travers la musique -, et trois autres musiciens-chanteurs, Jean-François Blouin, Gail Lane Lépine et Pierre-Philippe Côté, dit Pilou, qu'on a découvert à l'émission Belle et Bum de Télé-Québec».

Lewis Furey se dit «agréablement surpris» de l'accueil du public depuis qu'il a entrepris sa tournée de récitals, un terme qu'il préfère au mot spectacles, parce que sur scène, explique-t-il, «c'est toujours différent d'une fois à l'autre, c'est toujours une rencontre avec les musiciens. J'ai une cinquantaine de chansons composées, qui sont d'ailleurs disponibles dans mon livre «Selected Songs», j'en chante environ 25 pendant mon récital, mais jamais les mêmes, ou à peu près, et jamais dans le même ordre. J'aime le côté théâtral, créer et incarner des personnages que je fais voyager à travers mes chansons».

Tout un parcours!

Lewis Furey est né à Montréal. Il a étudié le violon au Conservatoire de musique de Montréal, puis à la Juillard School of Music de New York. Il a aussi fait des études littéraires à l'Université McGill.

Lewis Furey a, entre autres, composé trois albums solo et est également le compositeur des trois albums de sa femme, Carole Laure, chanteuse, actrice et réalisatrice bien connue au Québec et en France.

Il a également réalisé de nombreux vidéoclips, notamment pour Carole Laure (sept clips dont Save the Last Danse et Mirage Geisho), Renaud (Le P’tit Voleur), Mecano (Hijo de la Luna), Julio Iglesias, Françoise Hardy et Céline Dion.

Il a souvent fait appel aux chorégraphes issus de la scène contemporaine pour collaborer sur ses clips: Édouard Lock (Lalala Human Steps), Wim Vandekeybus, Claude Godin et Eduardo Torroja.

Au théâtre, il a travaillé notamment avec Jean-Michel Ribes (Jacky Parady), Carole Laure (Vous avez dû mentir aussi et Bonsoir, Mon Amour) et Jean-Michel Deprats (A&C project).

En 1993, il met en scène une reprise de l’opéra rock Starmania, qui reçoit le trophée du spectacle musical de l’année aux Victoires de la musique, et joue pendant 10 ans dans toute la francophonie.

Au cinéma, il compose une vingtaine de musique de films dont quatre pour Gilles Carle (La Tête de Normande St-Onge, L’ange et la femme, Fantastica et Maria Chapdelaine). Il a travaillé également pour Allan Moyle (The Rubber Gun), Maurice Dugowson (Au revoir, à lundi), et Rick Rosenthal (American Dreamer).

Il a réalisé deux longs métrages, Rats and Rabbits, sur un texte de George F. Walker (2000), et Night Magic, un film musical coécrit avec Leonard Cohen et sélectionné au Festival de Cannes, en 1985.

C'est en juillet 2008 que Lewis Furey a amorcé sa tournée de récitals dont, pour l'instant, il ne prévoit pas de fin. Tant mieux pour nous, car c'est pour notre plus grand plaisir!

Organisations: Centre culturel Henri-Lemieux, Théâtre du Grand Sault, Université McGill.Lewis Furey Hijo de la Luna American Dreamer

Lieux géographiques: Montréal, Québec, France La Tête Cannes

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires