Restaurant Wellington: typiquement verdunois

Francois Nadeau
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le restaurant Wellington, qui ouvrait ses portes mercredi dernier, n'est pas seulement verdunois de par son nom: il a été spécifiquement conçu avec l'esprit local en tête.

Ainsi, lorsque l'on pénètre dans l'établissement situé à la rencontre de la rue Wellington et du boulevard LaSalle, et qui abritait autrefois une école d'arts martiaux, on ne peut s'empêcher de remarquer de nombreuses photographies noir et blanc grand format (provenant des archives nationales) affichées sur les murs et dépeignant la vie à Verdun et sur Wellington au siècle dernier. On peut y voir par exemple l'équipe de crosse du quartier, des enfants jouant dans les rues et des baigneurs au Natatorium durant une journée d'été.

«Sur cette photo on peut voir mes grands-parents, qui se sont mariés ici, dans une église de Verdun», explique Sophie Bergeron, responsable de la salle à manger et l'une des copropriétaires du Wellington avec Marc-André Paradis, Frédéric Leblond et le chef Jean-François Pigeon.

Sur une autre photo, on peut également apercevoir le père du chef en compagnie de collègues de classe alors qu'il était étudiant à Verdun.

«Je crois qu'il est important que le restaurant représente le coin. C'est un bistro de quartier, pour les gens d'ici», explique Jean-François Pigeon, qui habite tout près du restaurant.

Le Wellington est le plus récent établissement d'une nouvelle vague de restaurants «apportez votre vin» s'installant dans différents quartiers de Montréal, un concept lancé par Marc-André Paradis et ses différents associés, qui sont également derrières d'autres établissements tels que Les Canailles, Les Héritiers et plus récemment, Le Smoking Vallée, également installé dans le grand Sud-Ouest, plus précisément dans Saint-Henri.

C'est justement au Smoking Vallée qu'est née l'idée du Wellington, alors que Jean-François Pigeon oeuvrait derrière les fourneaux du restaurant de la rue Notre-Dame, avec son ami Thierry Dufour, chef de l'endroit, qui l'a référé à Marc-André Paradis lorsqu'il a appris que ce dernier désirait ouvrir un restaurant à Verdun. De son côté, l'ami de cœur de Sophie Bergeron travaillait pour M. Paradis dans un autre restaurant.

«Je lui ai glissé, à quelques reprises: ''Tu sais Marc-André, si tu ouvres un autre restaurant, tu me feras signe''», raconte en riant la principale intéressée qui possède plusieurs années d'expérience en restauration et détient un baccalauréat en gestion du tourisme et de l'hôtellerie et un MBA en marketing.

C'est ainsi que Pigeon et Bergeron, qui ne se connaissaient pas au départ, ont commencé à travailler ensemble à l'élaboration du restaurant Wellington, que ce soit les travaux de rénovation, la décoration, le menu et« l'esprit» qu'ils voulaient donner à l'endroit.

Selon Sophie Bergeron, l'une des raisons du succès derrière les restaurants lancés par Paradis et son équipe est due au fait que dans chaque établissement, les chefs, et parfois certains membres du personnel, sont également copropriétaires, les impliquant totalement dans le processus.

«Du côté de la nourriture, c'est assez simple, on propose une cuisine de style bistro français, la plus goûteuse possible, avec une belle présentation, qui se renouvellera en suivant bien sûr les saisons, dit Jean-François Pigeon. Il y a tellement de choix, de variétés, que nous ne voulons pas nous limiter à seulement faire 5 ou 6 différents plats.»

Ainsi, en ce moment on peut retrouver par exemple, en entrée, un risotto à la courge, raisins et courgettes, du boudin maison ainsi que les calmars grillés, chorizo et poivrons. Pour le plat principal, les convives auront droit, parmi différents plats, aux moules et frites, à l'onglet de bison, haricots verts et moelle ainsi qu'au magret de canard, carottes et choux épicés.

Le chef nous confie également que, même s'il est plus de type dent «salée» que «sucrée», les desserts sont également à ne pas manquer, surtout la tarte au citron et la crème prise verveine et bleuets…

Restaurant Wellington, 3629 rue Wellington, Montréal. Tél.: 514 419-1646

Organisations: église de Verdun

Lieux géographiques: Wellington, Verdun, Rue Wellington Boulevard LaSalle Montréal Rue Notre-Dame

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Michel Massé
    15 février 2013 - 08:29

    On a été déçu... Malgré qu'on soit arrivé les premiers au resto, le service à été très Long.Je croyais pouvoir me régaler après cette longue attente, déception! Je ne crois pas qu'on y retournera avant un bon moment. Dommage on avait reçu de bons commentaires.

  • Nadine
    01 novembre 2012 - 14:01

    J'adore!!! Bienvenue au quartier!!

  • Karine
    18 octobre 2012 - 22:56

    Enfin! Un vrai resto de quartier qui ne semble pas faire dans le pseudo-raffiné... À quand un site web? Longue vie à ce resto!

  • christine peters
    04 octobre 2012 - 19:08

    Bonjour, j'habite Verdun depuis maintenant 3 ans et je suis bien contente que la rue Wellington se développe par contre malheureusement je trouve que ce resto cible plutôt la clientèle de l'iles des Soeurs de par ses prix, même moi qui a un bon salaire, je ne pourrais pas y aller régulièrement :-( je souhaite tout de même la meilleure des chances!!! Christine